Alain Morisod & Sweet People de retour au Québec - Le quotidien de Chicoutimi


Merci à Daniel Côté pour cet article le 30 mars dans le Quotidien de Chicoutimi

Il y a une trace d’humour dans le titre de la nouvelle tournée d’Alain Morisod & Sweet People, L’éternel retour. Au cours de ses deux dernières incursions au Québec, en 2017 et 2019, le pianiste avait laissé planer la possibilité qu’il n’y ait pas d’autres retrouvailles. Ça sentait la retraite ou pire, un problème de santé, mais chaque fois, la fabuleuse histoire d’amour amorcée en 1979 s’est prolongée sur scène.
« C’est vrai qu’Alain a annoncé quelques fois qu’il était engagé dans une tournée d’adieu. À l’heure actuelle, tout le monde va bien au sein du groupe, qui a d’ailleurs effectué une tournée de Noël en Suisse et en France, mais on ne connaît pas l’avenir. Personnellement, je ne crois pas qu’il y aura un autre retour après celui-ci », a commenté Michèle Garneau, directrice de la tournée québécoise, à la faveur d’une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.
Ce qui ne soulève aucun doute, pour l’heure, c’est que le pianiste et ses camarades Mady Rudaz, Julien Laurence et Fred Vonlanthen ne craignent pas de faire de la route. Entre le 8 avril et le 23 mai, ils donneront 35 spectacles et iront partout, sauf au Nunavik. Le Nouveau-Brunswick, l’Abitibi, la Beauce, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, Québec, Montréal, l’Outaouais, les Laurentides et les Cantons de l’Est, de même que le Saguenay-Lac-Saint-Jean où on les attend à la Salle Michel-Côté d’Alma (14 avril) et au Théâtre du Palais municipal de La Baie (15 avril), entendront résonner Neige et River Blue ce printemps.
« Le groupe va parcourir près de 10 000 kilomètres afin de voir les gens chez eux. Il sera heureux de le faire parce que dans chaque ville, de belles amitiés sont nées, au fil des années. Une part des billets ont été vendus dès 2019, mais en raison de la COVID, il a fallu reporter la tournée. On croyait bien que ça fonctionnerait au printemps 2021, mais encore une fois, on a dû changer nos plans. À peu de choses près, cependant, l’itinéraire de cette année restera le même », indique Michèle Garneau.
Si la popularité d’Alain Morisod & Sweet People résiste au passage du temps, une part de l’explication réside dans la générosité des artistes. Fermer les livres après avoir chanté pendant 90 minutes, rappel inclus, ce n’est pas le genre de la maison. Encore cette fois-ci, les fans passeront près de trois heures en leur compagnie.
« Le contenu s’inscrira dans une forme de continuité, puisqu’il y aura des medleys et les chansons incontournables, en plus de quelques nouveautés. Et dès la fin du spectacle, les membres du groupe seront heureux de rencontrer les gens et de signer des autographes, souligne Michèle Garneau. Plusieurs profiteront de cette occasion pour se confier à eux, parce qu’ils affichent une écoute remarquable. »
Les vrais fans voudront aussi se procurer des enregistrements disponibles uniquement dans le contexte de la tournée. En plus de l’album Sans amour on n’est rien, qui renferme de nouvelles compositions, ainsi que des reprises, Alain Morisod & Sweet People offriront un DVD capté pendant la tournée précédente, à la Salle Albert-Rousseau de Québec.
« À un moment donné, nous avons craint que les gens hésitent à venir en raison de la pandémie. Puis, il y a eu le déconfinement, Alain a décidé de faire confiance à la vie et depuis, les billets se vendent très bien. Ces sept semaines vont passer à la vitesse de l’éclair », anticipe Michèle Garneau.